Le droit à un environnement sain, mérite-t-il sa dénomination de droit / Chemama Khireddine

Dès sa proclamation en 1972, le droit à un environnement sain fût contesté par une grande partie de la doctrine. Ceci était peut-être acceptable à cette époque. En effet, les textes, qui l’avaient consacré étaient des déclarations, dépourvues de toute force juridique contraignante. En l’occurrence, ledit droit fût énoncé de façon vague, son contenu semblait illimité, son débiteur était encore inconnu … Pour lire l`article , veuillez cliquer sur le Logo

مقالات  مجلة جيل حقوق الانسان


أضف تعليق